ELLES et EUX

Le temps de l'interrogation

A son début

Il y aurait une première fatalité :
que l'humain ne puisse parvenir à vivre pleinement sa vie, étant confronté, sur cette
Terre, à "l'impossible lieu de l'indicible désir"

Il  y en aurait une seconde :
qu'on lui ouvre ou non les portes du Paradis, il est clair qu'il  n'en dispose pas des clefs,
ni celles de l'Enfer

Dans la meilleure des hypothèses :
il ne parviendrait éventuellement à la félicité, que "post mortem"

L'humain serait donc confronté à deux forces d'attraction :
celle du vide dans un premier temps, et celle du thanatos pour finir

Ce serait oublier la part du Mystère qui habite la Femme,
Elle qui, à travers ses métamorphoses, est le lieu par excellence où le rêve peut
s'accomplir
Elle qui dispose là d'un pouvoir extrême
l'Homme, quitte à aller aux enfers, préférant, bien des fois, vivre son désir d'Elle

Ce serait oublier ensuite que son Mystère peut se décliner au pluriel et au singulier 


accueil        suite

Contact